actualites / VANCOUVER - Pr. Mohamed GOUNE était en mission au Département d’ingénierie des matériaux de UBC

VANCOUVER - Pr. Mohamed GOUNE était en mission au Département d’ingénierie des matériaux de UBC

02 aot 2017 | By Vancouver

Avec le soutien de l’ambassade France au Canada, le Professeur Mohamed Goune s’est rendu au département d’ingénierie des matériaux de l’Université de Colombie Britannique (UBC) ; Il y collabore avec le Professeur Chadwick Sinclair. Ils travaillent ensemble depuis 2011 sur le design de défauts nanométriques dans les alliages FE-C destinés au secteur du transport.

L’industrie du transport est confrontée à un défi important. Le but de ce projet est de développer des moyens de transport de moins en moins énergivores, plus sures et qui respecteront des réglementations, en termes d’émission de CO2, de plus en plus restrictives. Pour répondre à un tel défi, il est nécessaire de développer des matériaux métalliques légers et conciliants des niveaux de résistance et de ductilité élevés. Cette recherche ouvre de nouvelles perspectives dans le développement de matériaux nouveaux pour le transport.

Description du projet :

Le projet qui est proposé s’inscrit de cette perspective. Plus particulièrement, il s’agit de se focaliser sur des structures métastables dites α’-martensitiques dans le système Fe-C. Ces structures possèdent des défauts comme les dislocations, les joints de lattes définis à une échelle nanométrique. Les atomes de carbone présents dans l’alliage, peuvent, sous certaines conditions de traitement, migrer vers les défauts et former des zones nanométriques très riches en carbone qui confèrent aux matériaux des propriétés mécaniques exceptionnelles. En effet, le matériau se comporte comme un matériau composite nanométrique car il est composé de fines zones résistantes (celles riches en carbone) et de fines zones ductiles (celles pauvres en carbone). Par ailleurs, il est montré que les propriétés mécaniques dépendent de la concentration maximale en carbone sur les défauts et de l’épaisseur de la zone ségrégée. Ces paramètres dépendent de la quantité de défauts, des propriétés thermodynamiques de la phase α’, des énergies de ségrégation du carbone sur ces des défauts et des propriétés de transport du carbone dans la phase α’. A partir d’une approche de modélisation et de caractérisation (en sonde atomique tomographique 3D) à l’échelle des phases, nous proposons de déterminer ces paramètres discriminants. Ce travail permettrait à terme de contrôler le processus de ségrégation du carbone sur les défauts de la phase métastable α’-martensite et donc les propriétés d’allègement de l’alliage considéré.

Pr.Goune a donné un séminaire intitulé "A direct evidence of solute interactions with a moving ferrite/austenite interface in a model Fe-C-Mn alloy" au cours de son séjour à UBC.

Principaux collaborateurs de ce projet :

  • Pr. Mohamed Goune, Professeur des universités et chercheur à l’Institut de Chimie de la Matière Condensée de Bordeaux (ICMCB) 
  • Pr. Chadwick Sinclair, assistant professeur au Department of Material Engineering de UBC