actualites / Lauréats 2016 des Prix Internationaux Canada Gairdner

Lauréats 2016 des Prix Internationaux Canada Gairdner

07 novembre 2016 | By francecanadaculture Higher Education

Les Prix Canada Gairdner sont les prix médicaux les plus prestigieux au Canada. Ils reconnaissent et célèbrent les travaux des meilleurs et des plus brillants chercheurs en sciences biomédicales du monde.

L'édition 2016 récompense cinq chercheurs lauréats des prix internationaux Canada Gairdner, dont trois chercheurs français : le Dr Emmanuelle Charpentier, le Dr Rodolphe Barrangou et le Dr Philippe Horvath.

• La Dre Emmanuelle Charpentier reçoit le prix Gairdner « pour le développement de CRISPR-Cas comme outil d’édition génomique pour les cellules eucaryotes».

La Dre Emmanuelle Charpentier est une chercheuse scientifique, membre de la Société Max Planck, directrice de l'Institut Max Planck de biologie des infections en Allemagne et professeure à l'Université d’Umeå en Suède. En France, elle a étudié la biochimie et la microbiologie à l'université Pierre et Marie Curie, avant de poursuivre et d'obtenir un doctorat en microbiologie au sein de Institut Pasteur en 1995.

Les travaux : En 2012, la Dre Charpentier et la Dre Doudna ont publié la description d’une nouvelle technologie révolutionnaire d’édition génomique qui utilise un ARN à guide unique conçu conjointement avec l’enzyme Cas9 de clivage de l’ADN pour manipuler facilement l’ADN génomique de cellules individuelles. La technologie CRISPR-Cas9 a fourni aux biologistes l’équivalent d’une trousse de chirurgie moléculaire pour inhiber, activer ou altérer facilement des gènes avec une efficacité et une précision élevées. Leur travail a collectivement mené à la découverte révolutionnaire du clivage de l’ADN au moyen de l’enzyme Cas9, une enzyme double guidée par l’ARN dont la capacité à couper l’ADN à double brin peut être programmée en modifiant la séquence de guidage de l’ARN. Reconnaissant qu’une telle activité pourrait être utilisée comme instrument moléculaire pour l’ingénierie de précision du génome de divers types de cellules, leurs équipes ont reconfiguré le guide naturel double de l’ARN en ARN à guide unique (ARNgu), créant un système à deux composantes facile à utiliser.

L’impact : Cette technologie transforme les domaines de la génétique moléculaire, de la génomique, de l’agriculture et de la biologie environnementale. Les complexes Cas9 guidés par l’ARN sont des agents d’ingénierie efficaces des génomes chez les animaux, les plantes, les champignons et les bactéries. La technologie CRISPR-Cas9 est utilisée dans des milliers de laboratoires à travers le monde pour faire avancer la recherche biologique grâce à une ingénierie précise des cellules et des organismes.

• Le Dr Rodolphe Barrangou et le Dr Philippe Horvath pour avoir « établi et caractérisé le système de défense immunitaire bactérien CRISPR-Cas».

Le Dr Barrangou est professeur agrégé, Département des sciences de l’alimentation, de la bio-transformation et de la nutrition et chercheur distingué Todd R. Klaenhammer en recherche probiotique de l'Université d’État de la Caroline du Nord à Raleigh aux États-Unis. Il a auparavant effectué ses études à Paris V Descartes, puis l'université de Technologie de Compiègne où il obtient un Master.

Le Dr Philippe Horvath est scientifique principal au sein de la firme DuPont à Dangé-Saint-Romain en France, il a réalisé ses études supérieures à l'Université Louis-Pasteur (Strasbourg, France) où il a obtenu un Diplôme d'Etudes Approfondies en 1996, puis un Doctorat en Biologie Cellulaire et Moléculaire en 2000.

Les travaux : La recherche du Dr Barrangou et du Dr Horvath a porté sur la compréhension de la base génétique des propriétés favorables à la santé et technologiques de bactéries bénéfiques utilisées dans les fermentations alimentaires. Avec leurs collègues, ils ont établi que le système CRISPR-Cas offre une immunité adaptative contre les virus dans les bactéries, où il reconnaît l’ADN étranger et utilise un scalpel moléculaire spécial pour le cibler et le détruire. Ils ont également démontré que les faisceaux CRISPR capturent l’ADN viral pour la vaccination naturelle contre les bactériophages. Enfin, ils ont démontré que les gènes cas sont impliqués dans le ciblage de séquences spécifiques et le clivage de l’ADN.

L’impact : Leur découverte a établi les CRISPR-Cas en tant que système immunitaire adaptatif des bactéries et a eu un profond impact sur le milieu scientifique, ouvrant la voie à un nouveau champ de recherche. Cela a incité d’autres chercheurs à étudier les CRISPR plus attentivement. Les principaux avantages du système CRISPR par rapport à d’autres techniques d’édition génomique est sa rapidité, sa précision, son efficacité et son coût relativement bas. Et, comme la communauté scientifique l’a démontré au cours des dernières années, il est transférable à de nombreux types d’organismes vivants. La liste des applications possibles comprend l’édition génomique, la production antibactérienne et antimicrobienne, la sécurité alimentaire, la production alimentaire et la sélection végétale.

Pour plus d'information sur les lauréats et/ou sur les prix Gairdner, cliquez ici.